15/12/2008

Bush, Khroutchev et Priscilla, même combat?

KhrusjtsjovBush

Non ce n'est pas un anachronisme, ces deux hommes sont rentrés dans l'histoire pour la même raison: un soulier. Si l'un s'est déchaussé pour en frapper une table à la face du monde, en 1960, l'autre vient (presque) d' en recevoir un à la face. L'histoire ne dit pas encore si George enverra ses limiers pour trouver le Cendrillon qui le lui a lancé... Il a pour une fois eu le sens de l'humour en disant qu'il n'était pas à sa pointure: "«Tout ce que je peux dire, c’est que c’était des souliers pointure 10.» Le journaliste irakien qui le lui a lancé lors d'une conférence de presse à Bagdad n'était pas bon lanceur. L'a-t-on arrêté parce qu'il ne savait pas bien viser? En tout cas, il semble qu'en le lançant,  le journaliste ait crié: "C'est un baiser d'adieu, espèce de chien!"

Un baiser, cela me confirme dans mon hypothèse d'une histoire d'amour cendrillonesque. Bush va-t-il retrouver le beau journaliste, divorcer de Laura, et aller épouser rapidos le journaliste irakien au Connecticut? 

priscilla-bus

                                                 A quoi bon s'acharner sur ce petit président fini? Le mal est fait, et bien fait. Nous reste à chausser des souliers pour voyager, sans répandre la guerre sur la planète quant à nous, avec Félix Leclerq par exemple, ou alors, dans un genre plus flamboyant, chaussons les souliers culte du film Priscilla, reine du désert, que nous allons revoir ce soir sur Arte... 

En tout cas, aujourd'hui, George Bush est enfin rentré dans l'Histoire. Rendons-lui cette justice: il l'a tant souhaité!

18:58 Publié dans Humour | Lien permanent | Tags : bush, soulier, humour, rire, iraq | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.